Quartlivre

1 février 2013

BRETHOME A TAC

Publié par quartlivre dans La scène

 

Pièce de théâtre écrite par Philippe Minyana et mise en scène par Laurent Brethome.

Le 22/01/13.

Au Grand R, théâtre municipal de la Roche/Yon.

Récit

BRETHOME A TAC dans La scène AfficheTAC_alle_ge_e_site_internet-945c9

Une pièce de théâtre, un voyage. Dans le hall du théâtre municipal de La Roche/Yon nous étions nerveux, Dominique mon collègue et moi. Nos 34 élèves de seconde de lycée bien privé devant les portes bien closes. Nous avions lu le dossier pédagogique. Justement. Nous avions lu le dossier pédagogique. La semaine précédente, nous avions même diffusé le teaser du spectacle, lu 2 entretiens, celui de Minyana (l’auteur de la pièce), celui de Brethome (le metteur en scène). Nous avions pigé ce que l’on pouvait piger. Pas grand-chose. Des faits divers, des hommes qui perdent tout, des êtres à part, différents, « hors cadre », défenestrés. Et nous étions là, dans le hall, devant les portes closes, les fesses serrées, le sourire crispé. Le souvenir de MMM52M, pièce déjantée mise en scène par Crystal Sheperd-Cross, que nos élèves avaient vécu comme un violent coup de poing dans la gueule, nous taraudait.

Les portes se sont ouvertes.

Une pièce de théâtre, un voyage.

Et nous avons poussé les portes vers la sortie. Le coeur à l’envers,  le souffle coupé, bluffés. Enthousiastes comme les voyageurs qui descendent de l’avion. Nous voulions parler, parler, parler pour tout dire, pour dire le plus vite possible que l’on avait adoré, que c’était vraiment bien vu, bien pensé, bien senti, que les cousins étaient poilants, que le décor était génial, le final : poignant, Gérard Tac et sa soeur, la soeur de Gérard Tac, « Elle va avoir 100 ans en août », redire « elle va avoir 100 ans en août », revivre, revivre, revivre ces instants déjà perdus que nous laissions comme des dépouilles sur les fauteuils en velours du théâtre municipal.

Nous sommes revenus chargés d’émotions à partager.

Le partage? Un voyage ne se raconte pas. On est toujours déçu par les soirées photos. On se fait chier aux soirées photos des autres… un voyage ne se raconte pas. Laure devant mon émotion me demande : « Ca raconte quoi ta pièce? »… Je n’allais tout de même pas lui ressortir le dossier pédagogique, les faits divers, les journaux, les pompiers… Je me suis tû.

Au fond de moi chantait …. »elle va avoir cent ans en août ».

Un régal.

 

katewagner |
Le Marginal Magnifique |
Uneviedemots |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Isaparis75
| La page de Taquilée
| margotlivre